Handicap Finistère » Foyer de vie » Pont-l'Abbé

Foyer de vie de Pont-l'Abbé

Les Foyers de vie accueillent des personnes adultes dont le handicap ne permet pas ou plus d'exercer une activité professionnelle, y compris en milieu protégé, mais qui bénéficient cependant d'une autonomie suffisante pour se livrer à des occupations quotidiennes.

Les Foyers de vie vous proposent un hébergement, accompagné d'activités ludiques, éducatives ainsi que d'animations sociales.

Les frais d'hébergement et d'entretien sont principalement à votre charge. Votre contribution est néanmoins déterminée par la CDAPH en fonction de vos ressources. Elle est plafonnée à 90% de vos ressources financières. En pension complète sans travailler, le montant restant à votre disposition ne peut être inférieur à 30 % du montant mensuel de l'allocation pour adulte handicapé (AAH).

Le surplus des frais d'hébergement est pris en charge par l'aide sociale du département.

L'accès et la détermination de la forme d'accueil, se font sur orientation de la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

Contact

Adresse

FOYER D'ACCUEIL POUR INFIRMES MOTEURS CEREBRAUX PEN-AR-PRAT
43 RUE CHARLES LE BASTARD
29120 PONT L ABBE

Téléphone

02 98 82 30 31

Fax

02 98 66 02 66

Voir aussi

Le handicap à Pont-l'Abbé

Maison départementale des personnes handicapées

Pour vous orienter vers cet établissement, contactez : MDPH 29 : Finistère

Public accueilli

Mixité

Établissement Mixte

Handicapés moteurs sans troubles associés

Hébergement Complet Internat : 20 places

Handicapés moteurs sans troubles associés

Une déficience motrice est une atteinte (perte de substance ou altération d'une structure ou fonction, physiologique ou anatomique) de la motricité, c'est-à-dire de la capacité du corps ou d'une partie du corps à se mouvoir, quels que soient le but et la fonction du mouvement produit : déplacement (locomotion, transferts, etc.) ; fonction posturale (se tenir debout, assis, etc.) ; action sur le monde extérieur (préhension, manipulation d'objet, etc.) ; communication (parole, gestes et mimiques, écriture, etc.) ; alimentation (mastication, déglutition, etc.) ; perception du monde extérieur (mouvement des yeux, de la tête...) ; mouvement réflexe (exemple : retrait de la main qui touche un objet brûlant) ; etc.

Les personnes atteintes d'un handicap moteur ont donc une aptitude limitée à se déplacer, à exécuter des tâches manuelles ou à participer à certaines activités. Les handicaps moteurs entraînent souvent des restrictions à la mobilité, depuis l'affaiblissement de l'endurance physique jusqu'à la paralysie. La dystrophie musculaire, la sclérose en plaques, la paralysie cérébrale, les lésions de la moelle épinière, les traumatismes crâniens, les amputations, l'arthrite et les troubles du dos sont d'autres exemples de handicaps moteurs.